Association Sportive des Jeunes Mahorais de Nancy : site officiel du club de foot de Laxou - footeo

6e Tour

Coupe de France (J-4)

Que la lumière soit

Nancy-Mahorais, Petit-Poucet de la coupe, fait contre mauvaise fortune bon cœur. Soucis du moment : pas de terrain d'entraînement.

Le compte à rebours

NANCY. _ Nous avons décidé de suivre jour après jour les préparatifs la coupe de France, version 6e tour. Nous passerons quatre jours avec les Mahorais de Nancy, footballeurs venus des lointains rivages de Mayotte. Dimanche, ils recevront Magny, équipe qui évolue six divisions au dessus des Nancéiens. En route pour l'aventure !

NANCY. _ « Non, ce n'est toujours pas réparé. Il faut laisser faire la magie de la coupe de France. » Le président des Mahorais de Nancy, Younoussa Boïnadi, avait le sourire en évoquant la mésaventure. Il faut dire que les Mahorais commencent à s'y faire. Depuis trois semaines, l'habituel rendez-vous du mardi à 20 h est annulé. Les Mahorais ne s'entraînent plus sur le terrain de Gentilly. La raison ? Des travaux en contrebas ont fait sauter le transformateur qui alimente les éclairages du terrain. Le stade est plongé dans le noir, et les Mahorais sont privés d'entraînement. « C'est embêtant mais on s'entraîne tout de même le vendredi sur un demi-terrain au stade Leprun », tempère le capitaine, Abdullah Souffou.

Alors footing ?

Mieux que rien, souligneront les plus optimistes. Mais cette courte portion, qui a le mérite d'exister, ne peut satisfaire le coach Mohamed El Assani : « II y a quinze jours, nous étions 26 joueurs sur ce demi-terrain, et la semaine passée nous étions presque 40. Forcément, on ne peut Pas dire que l'on fait un entraînement traditionnel. C'est vraiment compliqué. »

Mais les Mahorais préfèrent évoluer dans l'insouciance plutôt que de s'apitoyer sur ce coup du sort. Tout est permis. La courte délégation mahoraise, emmenée par le coach qui avait fait le déplacement dimanche dernier pour voir évoluer Magny (DHR) face à Blainville, est revenue pleine de certitudes : « C'est clair que c'est solide, physiquement notamment ; sur la première mi-temps ils étaient très bien. Il y a leur capitaine, le 11 (NDLR : Mattiuzo) qu'il faut vraiment surveiller. Mais en deuxième période ils ont baissé de régime. En tout cas, ce que j'ai vu m'a rassuré et a rassuré les six joueurs qui sont venus avec moi. On peut faire quelque chose », prêche le coach. Si ce débrayage forcé, cette absence d'entraînement, n'avait pas eu d'incidence pour le cinquième tour de coupe de France (victoire des Mahorais sur Vigy, 5-2), il pourrait ne pas en être de même dimanche face à Magny. Une charge d'entraînement adéquate n'aurait rien de superflu pour faire effacer les six divisions séparant les deux clubs. Alors, coach El Assani, retenu hier soir à Longwy pour des raisons professionnelles, avait mandaté ses "trois capitaines" (Souffou, Antoissi et Abdillah) pour conduire l'équipe dans une opération de maintien des conditions physiques : « Vu que l'on ne peut pas s'entraîner sur le terrain de Gentilly, j'ai annoncé qu'ils devaient faire sans moi un footing sur les alentours du terrain. Je fais confiance à mes trois capitaines, ils font un gros travail, notamment quand je ne peux pas assurer l'entraînement. J'espère qu'ils vont motiver la troupe car pour les footings, les Mahorais sont loin de faire des exploits ». Effectivement hier soir, les joggeurs ne se bousculaient pas.

Problème technique ?

Le président Boïnadia la solution : « Laisserfaire la magie de la Coupe de France ! ».

Souffou et ses coéquipiers ne sont pas vernis actuellement, côté conditions d'entraînement. Ce qui ne les empêche pas de croire en leurs chances.

 

Coupe de France (J-3)

Passe à ton voisin

 Les Mahorais de l'immeuble d'à côté sont ses coéquipiers. L'Ivoirien Guy Dekpoa, parfaitement intégré, joue les exceptions culturelles chez le Petit-Poucet.

 

Le compte à rebours

 NANCY. _ Nous avons décidé de suivre jour après jour les préparatifs de ce 6e tour de la Coupe de France, en passant quatre jours avec les Mahorais de Nancy. Dimanche, ils recevront Magny, équipe évoluant six division au dessus des Nancéiens. En route pour l'aventure !

 

NANCY. _ Guy Dekpoa cherche encore la signification de son surnom : ‘’Guizo". Finalement il hausse les épaules. « Ça doit sonner mieux en mahorais. »Si le jeune ailier n'a pas davantage d'explication, c'est pour la bonne et simple raison qu'il ne parle pas la langue. Comme on s'invite à une culture, Guy Dekpoa s'est immiscé dans les rouages mahorais. Lui l'Ivoirien fait figure d'exception culturelle, au même titre que le défenseur de l'équipe B Jimmy Mouzon, ou encore de l'Ivoirien Tidiane Sangare, out pour fracture.

La différence entre ses trois éléments rapportés ? Guy joue davantage dans l'équipe fanion du Petit-Poucet de la coupe. « Enfin, je me suis fait mal au genou et j'ai manqué deux matches. Du coup, la semaine passée j’ai joué avec la B… » Et servi trois passe décisives. Une marque de fabrique pour le jeune Ivoirien de 19 ans, puisqu’au 4e tour à Velaines où les Mahorais ont bien failli se faire piéger, Guy entrait en jeu et adressait la passe décisive qui amenait l’égalisation.

Guizo" s'est donc fait sa place. Tout aussi rapidement que de troquer les terrains d'Abidjan pour ceux de Nancy « Je suis arrivé en France, il y a cinq ans. Pour moi, le premier truc en arrivant, c'était de trouver où on pouvait faire du foot. Vous voyez, en bas de mon immeuble, il y a une pancarte : interdit de jouer au foot. Alors j'ai d'abord joué avec le Haut-du-Lièvre en -15 ans, puis l'année suivante avec les Mahorais. Vu qu'il y en a énormément qui habitent dans l'immeuble à côté, on est en contact... C'est une question de mentalité, mais pour le moment je ne me vois pas jouer ailleurs que dans ce club. »

Le rêve de Picot

Le lycéen de Cyflé sent l'engouement monter, avec ce parcours en coupe de France. La petite équipe mahoraise fait parler d’elle au bas des immeubles, et même à l’école. « Oui, j’ai été surpris. Après notre quali-fication à velaines, mon prof de sport m’a felicité. »

Forcement, l’imagination va bon train. Si Magny est pris au sérieux, Dekpoa sent qu'il touche au plus près son plus précieux rêve de footballeur : « Franchement, ce que je souhaite par-dessus tout, ce serait de jouer un jour sur la pelouse du stade Picot. Comme l’a fait Jarville. Finalement, en passant ce tour, on peut peut-être rêver. »Dekpoa veut en effet vibrer au delà du championnat et de son derby du quartier le Mahorais – Haut-du-lièvre (2).

 « Ce match, c'est notre Nancy - Metz, une question de suprématie. Mais à choisir, la coupe c'est encore mieux ». Dimanche, les 40 footballeurs mahorais veulent en effet être de la partie, avoir leur nom sur la feuille de match. Si tous s’impatientent d’effectuer l’unique entrainement le vendredi (voir notre quotidien du 31/10), c’est tous simplement parce que l’entraineur y figera son équipe.

 De son côté, Dekpoa se satisferait bien du statut de joker et perforateur de défense.

 « Je sais que je reviens de blessure, que ma présence dans le groupe est peut être un pari pour le coach. Mais si je suis remplacent, ça me va. En tout cas, tout se décide à l’entrainement de vendredi ». Pour le coup, le surnom de ‘’Baki Koné’’ lui irait volontiers.

 

Football - Coupe de France (6e tour)

 

Jour J-2

 Pas de tribune mais du gazon

 Adieu le vétuste synthétique du stade Victor. Les Mahorais joueront dimanche sur la pelouse de Picot 2. Mais il y a eu débat et imprévu.

 

Le compte à rebours

NANCY. _ Nous avons décidé de suivre jour après jour les préparatifs de la Coupe de France, version 6e tour. Nous passerons quatre jours avec les Mahorais de Nancy, footballeurs venus des lointains rivages de Mayotte. Dimanche, ils recevront Magny, équipe qui évolue six divisions au-dessus des Nancéiens. En route pour l'aventure.

 NANCY. _ En bas de l'immeuble "le Hêtre Proupre" du quartier du Haut-du-Lièvre, le président du club Younoussa Boinaidi ne cachait pas sa surprise. Dans la discussion, on lui apprenait que le Picot 2, pelouse accordée aux Mahorais pour affronter Magny ne comportait pas de tribunes. Le bedonnant et incontournable « Zimbabwe », président de l'association jeunesse des Mahorais rajoutait alors une couche : « Mais il va y avoir du monde et de la fête. On parle de nous sur l'île, et j'ai eu au téléphone des Mahorais qui vivent à Calmar, à Marseille et qui vont faire le déplacement ». L'antenne parisienne de RFO est même au courant, c'est dire. S'il n'est pas question de faire machine arrière, ni même de regretter d'évoluer enfin sur une pelouse digne de ce nom, des discussions sur le choix du terrain pour le match de Coupe de France ont eu lieu. A la majorité des joueurs, Picot 2 l'a emporté. L'entraîneur, Mohamed El Assani avait d'ailleurs un faible pour l'annexe du stade Marcel-Picot : « C'est tout même mieux de jouer sur une vraie pelouse. Quand on a parlé ensemble du choix du terrain, c'était presque du 50-50. Finalement, c'est Picot 2 qui l'a emporté. Pour laisser parler notre potentiel offensif, je crois que Picot 2 est plus adéquat. Mais prenez nos défenseurs, eux préféraient jouer sur le synthétique Victor ».

 

Au tapis l'effet de surprise

 Le libero Dahibou Antoissi faisait partie des « pro- Victor » même s'il avoue que le match ne peut se jouer sur l’état du terrain : « Victor a de petites dimensions, du coup pour couvrir derrière, c'est mieux pour nous. Et puis, nous, on a l'habitude de jouer sur cette surface, peut-être que ça aurait pu avoir un effet de surprise pour l'adversaire. Après c'est toujours pareil, c'est le meilleur qui gagne ». Madina « Cruyff », l'attaquant fan du joueur hollandais, avoue aussi avoir un petit penchant pour leterrain de leur précédent exploit : « Jusqu'à présent, Victor nous a réussis. On va à Picot 2, je reste serein, tranquille. Car je sais que l'on va bien jouer avec eux (nldr : Magny) ».

Etant donné que, depuis trois semaines, les Mahorais sont privés d'entraînement du mardi pour des soucis d'éclairage, qu'un demi-terrain au stade Leprun le vendredi soir doit satisfaire à leur préparation de ce 6e tour de Coupe de France, le choix du terraïn devient un luxe paradoxal. Si ces joueurs-là n'ont pas pris l'habitude de faire la fine bouche, quand Picot 2 leur est offert, c'est finalement la satisfaction qui prédomine. Mais le capitaine Abdullah Souffou ne se voile pas la face :

« Pour nous, c'est mieux. On a vu il y a deux ans contre Epinal (2-6 au 5e tour de la coupe de France) que lorsqu'en face ils sont forts techniquement, le synthétique ne nous aide pas. Là, sur la pelouse le jeu va moins vite, et comme le terrain est plus grand, nous on aura plus d'espace et on pourra jouer sur notre physique. Mais voilà c'est le sixième tour, être là c'est un exploit. Ça va être très dur de faire quelque chose, mais on fera tout pour ».

Les spectateurs annoncés nombreux troqueront la tribune de Victor pour la main courante de Picot 2. Pas sûr que l'ambiance y perde au change.

 

 

Tirage au sort du 6e tour

 

Les Mahorais recevront Magny

CHAMPIGNEULLES. Avant de passer à la page suivante, on fait le bilan. C'est Claude Keime, président de la commission des coupes à la ligue lorraine qui s'en est chargé. L'occasion de mettre un carton rouge aux incidents qui ont émaillé ce cinquième tour du côté d'Algrange et de Senones. Mais aussi, actualité plus joyeuse, le moment de rendre hommage au petit Poucet de la compétition, les Mahorais de Nancy, qui se sont vus décerner hier soir le titre de club le plus méritant à l'issue du cinquième tour.

Le trophée passera sans doute entre toutes les mains au sein du club dans les jours à venir et les 1.500 euros d'équipement seront forcément les bienvenus. Pour ce qui est du tirage, en revanche, les vœux secrets des Mahorais n'ontpeut-être pas été complètement exhaussés. En effet, l'équipe de PPD accueillera Magny qui évolue en DHR. Un match qui n'a rien d'une énorme affiche, mais après tout... « Au moins, il y aura un espoir, même s'il est minime », sourit le président Younoussa Boinaidi, « Nous n'avions jamais atteint le sixième tour. Notre Coupe de France est déjà réussie ».

Pour les Mahorais, la Coupe de France est une aventure qui permet de couper avec le train-train quotidien. Tout le monde n'a pas cette chance. Neuves-Maisons, parexemple, se déplacera à Forbach, poursuivant ainsi sa série de rencontres face à ses voisins de DH. « Encore une équipe du même championnat », soupirait le président Bensadoun, « on espère simplement retrouver le même état d'esprit que lors du match face à Eloyes ». Rien de très exotique non plus pour Vandœuvre, qui se rendra à Pagny-sur-Moselle... pour un match aller. « On se rencontre le week-end suivant en championnat », précise Sébastien Motyka, « Sachant que pour nous, la priorité reste le championnat. Mais ça aurait pu être pire. Là, ce sera du 50-50... »

Enfin, les Mahorais pourront également se réjouir d'être les seuls Meurthe-et-Mosellans à recevoir lors de ce sixième tour, le dernier avant l'entrée en lice des clubs de Ligue 2. Tandis que les deux affiches opposeront Amnéville à Raon et les deux anciens pensionnaires de D2 Thionville et Epinal, Jarville devra se déplacer à Longwy pour un nouveau match piège. « On évite les équipes des championnats nationaux, tant mieux », avoue Antony Rigole, « Ce sera du 45-55 et il faudra être très sérieux si on veut continuer l'aventure ». Toul, enfin, ira rendre visite à Longeville-lès-Saint Avold, avec l'espoir de participer au tirage du prochain tour, qui aura lieu à Paris, le jeudi 8 novembre. « II faudra surtout ne pas sous-estimer l'adversaire », prévenait le président Francis Queudot. Alors, rendez-vous à Paris ?                                                 T.S.

 

 

[Sujet supprimé] 1 an
sitti est devenu membre plus de 3 ans
steve frank est devenu membre plus de 4 ans
crise au sein du club? plus de 4 ans
SENIORS - SENIORS 2D / Maxéville Fc 2 plus de 4 ans
Ludres As 2 / SENIORS - SENIORS 2D : résumé du match plus de 4 ans
Ncy Pichon Mjc / U15 - U15 EXCEL. PLATEAU AUTOMNE et 5 plus de 4 ans
SENIORS - SENIORS 3D / Neuves Maisons Gs 3 : résumé du match plus de 4 ans
El Arrif AHAMADA plus de 4 ans
U15 et 2 autres plus de 4 ans
Ballas Rofresse a commenté Tournois Ramadan plus de 4 ans
Ballas Rofresse a commenté Tournois Ramadan plus de 4 ans
ASJMN - U13-3D DISTRICT MMS / Villers Cos 2 et 3 autres : résumés des matchs plus de 4 ans
Blainville Dam Ac 2 / ASJMN - U13-3D DISTRICT MMS et 2 autres : résumés des matchs plus de 4 ans
ASJMN - U13-3D DISTRICT MMS / Bayon Roville Es 2 et 2 autres : résumés des matchs plus de 4 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 2 Joueurs
  • 2 Supporters

ENTRAINEMENT 02/08/2011

Entrainement : Mardi de 20h00 à 22h00

                    Jeudi de 20h00 à 22h00 

                          Vendredi de 20h00 à 22h00