Suite 6e Tour

Football - Coupe de France (6e tour)

 

Direction le septième ciel

 

Six divisions à effacer et un statut de Petit Poucet national en vue. Les Mahorais de Nancy ne manquent pas d'arguments pour transformer l'histoire en épopée

 

Le compte à rebours

NANCY. _ Nous avons décidé de suivre jour après jour les préparatifs de la Coupe de France version 6e tour. Nous avons passé quatre jours avec les Mahorais de Nancy, footballeurs venus des lointains rivages de Mayotte. Dernier volet aujourd'hui.

• MAHORAIS NANCY (PPD) - MAGNY (DHR), demain (14 h) stade Picot 2.

NANCY. _ En mentionnant sa composition d'équipe, l'entraîneur mahorais, El Assani, nous laisse circonspect : « II y aura Cruyff, Dib, Carapace... peut-être Guizo. Ah oui, il s'agit de surnoms mais vous savez à Mayotte, dès le plus jeune âge, on a des surnoms. Il y a des joueurs dont je ne connais pas le vrai nom. Moi, par exemple, je l'ai depuis que je suis tout petit. On m'appelle Andjo, ça vient d'un défaut de prononciation pour dire "qui pleure beaucoup" ». Voilà l'univers mahorais planté.

Demain, le Petit Poucet lorrain a donc rendez-vous avec une nouvelle histoire et peut-être une épopée à prolonger. Sur la pelouse du stade Picot 2 qu'ils découvriront le jour même, les Mahorais auront à cœur de faire oublier les six divisions qui les séparent de Magny. Mais le leader de PPD veut davantage briller par le challenge à relever que par ses limites. Car les Mahorais de Nancy au sixième tour de la Coupe de France, c'est inédit : « Au mieux, on sortait au cinquième tour. Jusqu'à présent, notre plus belle performance a été de sortir le leader de PH (Nldr : Laxou l'année passée en coupe de Lorraine). Nous n'avons jamais joué contre une DHR comme Magny. Mais on les a vus et on peut les embêter »augure le coach.

 

Un match, un but encaissé

La clef du match sera tenue par la défense locale. Si les Mahorais démontrent un réalisme et une efficacité offensive supérieurs au niveau de leur championnat, la défense n'a en effet encore jamais terminé un match sans encaisser de but.

Un indice qui n'est pas pour rassurer le coach mosellan, Jérôme Savary :

« C'est une équipe qui n'évolue pas à son niveau en championnat. C'est une équipe de communauté et qui dit communauté dit solidarité. Je sais que ce match s'annonce plus compliqué qu'il n'y paraît sur le papier ».Magny devra, qui plus est, faire avec une épidémie de grippe qui sévit actuellement dans son vestiaire.

Les Mahorais savent qu'ils touchent là à l'exceptionnel. La motivation est là et a même mis sous l'éteignoir le championnat avec deux nuls consécutifs. Le coach Mohamed El Assani a d'ailleurs dû recadrer ses ouailles la semaine passée à Blénod-lès-Toul : « On perdait 3-0, je leur ai dit que la Coupe, c'était la semaine prochaine, qu'ici et maintenant je voulais voir du jeu. En vingt minutes; on égalisait à 3-3 ».

Avec une délégation mahoraise résidant à Colmar, à Marseille annoncée dimanche à Picot, avec ses habituelles ouailles chargées de l'ambiance dans les tribunes, les spectateurs présents devraient être tournés vers la cause mahoraise. Celle du Petit Poucet lorrain qui veut effacer les six divisions qui le séparent de son adversaire. Mais celle aussi de petit-Poucet national. Au sixième tour de la Coupe de France, il ne reste plus que deux équipes évoluant à l'équivalent de la douzième division française : Mazinbarbe dans le Nord et les Mahorais de Nancy. Et s'il n'en reste qu'un.

Les groupes :

Mahorais : C. Abdallah, Ahamadi, Saïd, Maouzana, Antoissi, Attoumadi, D. Abdillah, Madina, Souffou, Askaou, Assoumani, F. Ali, I. Ali, Issihala, Dekpoa.

Magny : Conico, Guerard, Chirre, Willette, Zanetti, Ruby, Bernd, Krafft, Le-hamnn, Robert, Laroui, Goett-ling, Mattiuzzo, Garofalo.

 

Football

Coupe de France (6e tour')

La fin du conte mahorais

Avec les honneurs, le dernier pensionnaire de District est tombé. Hormis son entame catastrophique, le Petit Poucet possédait les armes pour prolonger l'aventure.

• RS MAGNY (DHR) BAT MAHORAIS DE NANCY (PPD) : 4-2.

Mi-temps 3-1.250 spectateurs environ. Arbitre : Mr Hayotte.

Avertissement à Magny : Beghin (90'),Euby (30*) ; Mahorais Nancy : Askaou (35'), Attoumani (80').

Les buts _ Magny : Garofalo (7', 9' sp, 15', 57') ; Mahorais de Nancy : Azi (26' sp),Madina (51').

Mahorais Nancy : Abdallah, Saïd, Saindou, Ahamadi, Antoissi, Mohamed (puis Dekpea, 75'), Azi (Madina, 45'), Abdillah, Attoumani, Souftou, Askaou (puis Maoulana, 86').

Magny : Canonico, Guerard, Martins (puis Willette, 64'), Beghin, Krafft, Robert,Ruby (puisTuron, 73'), Zanetti, Mattiuzzu, Chirre, Garofalo.

 

NANCY. _ Qu'en aurait-il été si les Mahorais étaient arrivés libérés sur le terrain ? Si cette envie taraudait les esprits des supporters du Petit-Poucet, elle devait aussi se remuer comme un couteau dans une plaie pour les joueurs de PPD. Car avouons-le, Magny qui menait 3-0 au bout du premier quart d'heure de jeu n'a pas eu l'outrecuidance d'en rajouter ni même de se trimballer. Les Mahorais ne le leur ont tout simplement pas permis Mieux  encore, ils ont fait trembler lesMosellans qui doivent une fière chandelle à leur artilleur, Garofalo.

Sur une pelouse que les Nancéiens découvraient pour l'occasion, Magny est donc entré dans le vif du sujet. Premier ballon, et première sueur pour le gardien Chamssitine Abdallah qui s'économisait de détendre son mètre 64 sur la frappe de Mattiuzzi. L'attaquant n'avait pas cadré mais avait ouvert la voie, l'autoroute à suivre. Ruby s'y engouffrait, centrait pour l'oublié du deuxième poteau, Garofalo. Et de un (7'). Trois minutes plus tard, Mattiuzzi se faisait faucher dans la surface. Garofalo au penalty... et de deux. L'attaquant triplait la mise au quart d'heure de jeu pour ce qui semblait être un début de festival...

Ce serait un pétard mouillé puisque Magny, qui s'offrait quelques occasions en or, ne trouvait plus le cadre tandis que les Mahorais, à l'image de leurs supporters retrouvaient de leur superbe. Askaou dévissait des 20m, Attoumani remportait ses duels aériens mais manquait ensuite de précision. Bref, les six divisions d'écart s'effaçaient lentement, encore fallait-il le vérifier au score. 26', un raid Askaou stoppé par Beghin dans la surface obligeait M. Hayotte à siffler un penalty. Les supportrices scandaient "Viera", le surnom d'Azi, un tireur qui redonne l'espoir (1-3).

 

Asphyxié au milieu par l'engagement et le jeu en déviation des Mahorais, Magny se met à douter, sans craquer. Madina "Cruyff", entré à la mi-temps, allait pourtant semer le trouble chez les Mosellans. Sur un corner joué rapidement à deux, Souffou s'infiltrait,centrait pour Madina (3-2) dans une liesse loin, très loin, des habituelles ambiances de PPD. A l'impossible nul n'est tenu et les Mahorais veulent le vérifier. Hormis un sursaut d'orgueil de Magny, les Mahorais à l'envie, à l'instinct continuaient d'entretenir l'espoir avant que Garofalo plein de sang-froid ne profitait d'une erreur en milieu de terrain pour signer son quadruplé (4-2, 57'). Bien que la tâche s'annonçait rude, les Mahorais n'abdiquaient pas, tentaient de maîtriser le milieu. L'ensemble devenait cependant plus brouillon, la fatigue appuyée d'une préparation avec un unique entraînement hebdomadaire, pointait comme une évidence. Magny se soulageait de toute mésaventure en conservant au maximum le cuir. Les Mahorais, "Rasta Rocket" lorrains, quittaient la Coupe de France avec l'amertume de ce début de match mais la fierté de leur parcours.

 

A chaud

 

« J'avais prévu mon costume »

 

    Younoussa Boïnadi, président des Mahorais : (tout sourire) « J'avais même demandé au président de Ma­gny si ses joueurs voulaient faire la fête avec nous le samedi soir. Là peut-être qu'on avait une chance. C'est dommage car j'avais prévu mon costume pour aller au tirage à Paris. Mais bon, il y à combien de clubs qui ont 40 ans qui n'ont jamais passé le 5e tour ? Nous, en quatre ans, on a fait 5e tour et un 6e tour alors on ne va pas se plaindre. Je vous donne rendez vous l'année prochaine, au septième tour ».

    Mohamed El Assani, entraîneur des Mahorais : « II y a un goût amer, l'impression d'être passé à côté dequelque chose. On était trop crispé au début du match ».

   Garofalo, attaquant de Magny : « C'était un match ouvert, on a eu des frayeurs il faut dire que c'était le parfait traquenard. Ceci dit maintenant qu'on est là, moi j'aimerai que l'on tire une Ligue 2 ».

   Jérôme Savary (entr. Magny) : « Je tire mon chapeau au Mahorais car si on ne mène pas 3-0 au bout de 10 minutes, ce n'est pas du tout le même match. Heureusement d'ailleurs qu'on en remet un quatrième rapidement car à 3-2, on n'était pas bien. Maintenant, mon équipe n'a pas encore donné ce que j'attends d'elle ».

[Sujet supprimé] 1 an
sitti est devenu membre plus de 3 ans
steve frank est devenu membre plus de 3 ans
crise au sein du club? plus de 3 ans
SENIORS - SENIORS 2D / Maxéville Fc 2 plus de 4 ans
Ludres As 2 / SENIORS - SENIORS 2D : résumé du match plus de 4 ans
Ncy Pichon Mjc / U15 - U15 EXCEL. PLATEAU AUTOMNE et 5 plus de 4 ans
SENIORS - SENIORS 3D / Neuves Maisons Gs 3 : résumé du match plus de 4 ans
El Arrif AHAMADA plus de 4 ans
U15 et 2 autres plus de 4 ans
Ballas Rofresse a commenté Tournois Ramadan plus de 4 ans
Ballas Rofresse a commenté Tournois Ramadan plus de 4 ans
ASJMN - U13-3D DISTRICT MMS / Villers Cos 2 et 3 autres : résumés des matchs plus de 4 ans
Blainville Dam Ac 2 / ASJMN - U13-3D DISTRICT MMS et 2 autres : résumés des matchs plus de 4 ans
ASJMN - U13-3D DISTRICT MMS / Bayon Roville Es 2 et 2 autres : résumés des matchs plus de 4 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 2 Joueurs
  • 2 Supporters

ENTRAINEMENT 02/08/2011

Entrainement : Mardi de 20h00 à 22h00

                    Jeudi de 20h00 à 22h00 

                          Vendredi de 20h00 à 22h00